Circuit  3 jours / 2 nuits

GRAND POPO

OUIDAH

Jour 1 :

Après-midi : Visite de la forêt sacrée de Kpassé à Ouidah. Cette forêt est au cœur des croyances Vodoun, de par les divinités représentées et de par son histoire et ses légendes. La forêt des rois détient un arbre à souhait ; en déposant sa main gauche dessus et en lui laissant un présent dans ses racines, il vous sera possible de faire un vœu.

 

Soirée : Départ à Grand Popo et Installation dans votre lieu d'hébergement en face de la mer. Présentation du travail de conservation des tortues marines et repas local sur la plage. 

 

Nuit : Possibilité d'accompagner les éco-gardes, pour une recherche des tortues marines et incubation des oeufs pour la préservation durable de l'espèce.  

     Divinité Vaudou à la forêt sacrée de Kpassé                                              Tortue Luth à Grand Popo

Jour 2 :

Matinée : Visite du village de Tokpa-Aizo. Observation de la fabrication traditionnelle de paniers en palmiers à huile et de la distillation du vin de palme en alcool local : le Sodabi. Visite des maraîchers de Zogbedji pour observer différentes techniques de culture. Selon leur saison, le repas de midi sera composé de légumes issus de ces petits producteurs

Après-midi et soirée : Libre à Grand Popo.

 

         Distillation du vin de palme en alcool local : le Sodabi         Fabrication traditionnelle de paniers

Jour 3 :

Matinée : Pour garantir une observation propice des oiseaux, c'est au petit matin que nous rejoindrons Avlo. Cette mangrove sous forme d'une petite île est le refuge d'un nombre important d'oiseaux résidents et migrateurs (héron blanc, héron cendré, martin pêcheur...). Nous continuerons la visite en pirogue jusqu'à la bouche du Roy, l'embouchure entre le fleuve Mono et l'océan Atlantique. C'est dans ce cadre naturel, que nous prendrons le petit déjeuner. 

 

Repas du midi sur la route pour Ouidah, au bord du Lac Ahémé.

 

Après-midi : Nous longerons la route des esclaves jusqu'à sa porte de non-retour, symbole du départ des esclaves au temps des colons. Sur cette route mythique, nous visiterons la mangrove de Djegbadji, où l'on extrait le sel selon une méthode locale. Après une pause à la porte de non-retour, où vous pourrez vous relaxer sur la plage, profiter d'une terrasse pour vous rafraîchir ou aller à la rencontre de petits artisans locaux, une dégustation de noix de coco est prévue avant de prendre la route des pêches qui relie Ouidah à Cotonou.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

              Mangrove d'Avlo                                                                              Méthode locale d'extraction du sel